Entre deux…

Entre deux…

Je ne vous l’ai pas dit, mais Annabelle est partie. Ça fait un petit moment déjà, mais voilà, c’est fini. Il ne reste qu’à attendre sa publication (qui approche, oui, je sais).

Quand un projet comme celui-là se termine, c’est le vide. Une sorte de mini-deuil. Un entre deux que je n’aime pas beaucoup. Ça fait pourtant un moment que cette histoire existe, mais là, j’ai vraiment l’impression que c’est la fin. Ah, mais n’allez pas croire! J’ai quelques idées pour ramener John autre part, mais sinon… c’est fini. Non non, pas de tome 3. N’en rêvez même pas. J’ai déjà bien assez à faire avec mes autres romans!

Pour me changer les idées, j’ai relu Zoé, j’ai coupé un peu partout et je l’ai envoyé autre part. Puis commencé une nouvelle histoire (ma dark érotica #eclat), et comme elle m’a obsédée pendant quelques semaines, je l’ai bouclée assez vite. Il manque quelques éléments et ma fin est, comme toujours, expéditive, mais c’est fini (elle fait quand même 90 000 mots). Il ne reste qu’à la laisser décanter et à attendre que j’ai un peu de temps pour la relire et la peaufiner. Encore une histoire à suivre…

Le vide, ça a du bon, aussi. C’est dans ces moments-là que je m’arrête et que je remarque qu’on est en novembre. Déjà? 2015 est presque fini? Quel choc! Dans la fatigue, je songe donc à 2016 qui commence à prendre forme: vers avril, Le Salaud (titre à revoir) devrait paraître d’abord dans la collection « Emma » de Milady (en numérique et impression à la demande), mais devrait aussi revenir à la fin de l’année chez Milady Romance (un roman, deux parutions, c’est quand même chouette, non?) Sinon, une version remaniée et doublée en taille d’Opération séduction devrait naître chez HQN quelque part en 2016. Sinon, il y a des manuscrits un peu partout (chez des éditeurs et dans mes tiroirs), donc pour la suite… il faut encore attendre.

Mais avant que 2016 arrive, il y a d’abord le retour de John dans la suite (et la fin) d’Annabelle. Ah, John…

Et pour ceux qui ne suivent pas ma page facebook, voici les deux extraits du roman que je viens de boucler et que j’aime vraiment beaucoup (enfin, on verra si je l’aime encore quand je le relirai, mais pour l’instant, ça va):

Et je rappelle que je ferai une petite apparition au salon du livre de Montréal, ce week-end. Si vous passez par là, n’oubliez pas de venir faire un petit coucou à ma table samedi après-midi. Je ne mords pas et je ris (pratiquement) tout le temps.

Devinez qui revient ?

Devinez qui revient ?

Je me rends compte que le temps passe et que je laisse un peu mon blogue à l’abandon. D’abord parce que j’ai toujours l’impression de n’avoir rien à dire, mais aussi parce que j’aime bien l’instantanéité que me procure Facebook. Là-bas, je passe en coup de vent, j’y laisse une marque, puis je retourne dans ma grotte (oui, les auteurs, ça vit dans une grotte).

Mon silence ne veut pas dire que je ne fais rien, bien au contraire! Je suis plongée dans Annabelle 2, je coupe, revoie, modifie certaines scènes, dont une qui vous fera très plaisir, je le sens. J’ajoute des clés pour comprendre John et mieux cerner Annabelle. Je réaménage la place de Simon qui manquait un peu de relief dans le tome 1. Bref, je bosse pour vous offrir une histoire qui se tient, même si elle dérange.

Après, promis, ce sera le tour de Zoé.

Pour ceux qui ne me suivent pas sur Facebook, sachez qu’il y a une nouvelle histoire qui devrait paraître en 2016 au format papier, mais je vous en reparlerai en temps et en heures. C’est une histoire de salaud, avec le personnage d’Olivier qui est assez rigolo dans son genre. Il s’agit d’une romance érotique plus soft que mes textes habituels, mais je me suis vraiment régalée à l’écrire. Maintenant, il faut espérer que le résultat vous plaira… Pour les intéressé(e)s, voici deux extraits que j’avais posté sur ma page Facebook, il y a quelques temps…

Voilà quoi… même si le blogue est au ralenti, n’ayez crainte, les choses bougent… et vite!

La preuve: voici la jolie couverture d’Annabelle:

11986368_10206114930127074_1023660973047462889_n

Et pour les impatients, sachez que le roman est déjà en prévente.

Allez, hop! Au boulot!