Maintenant c’est…

Maintenant c’est…

Mon cerveau a ceci de particulier: dès qu’il a un moment de liberté (ce qui signifie que le travail se fait moins imposant), il s’excite. Il se met à s’emballer pour un rien. Il s’invente des listes de choses à faire (alors que ne rien faire, c’est bien aussi), alors quand je fais mine de l’ignorer, il persiste. Et comme je suis butée, il revient à la charge… la nuit!

Résultat: deux nuits à entendre la voix d’un personnage que vous connaissez bien, mais que vous détestez autant que vous aimez. Ce qu’il veut? À votre avis? Désolée, John, je ne veux pas raconter la suite de cette histoire! Laisse-moi dormir, tu veux? J’ai besoin de repos, moi!

Rassurez-vous. Pour le principe, j’ai quand même mis quelques notes dans un fichier, juste au cas. Mais sinon… pas maintenant!

Parce que maintenant: c’est pratiquement la fin de SOS Fantasmes (20 chapitres avant de boucler cette histoire… qui devrait faire 3 tomes vu la taille!) Sur wattpad, il y a 90 chapitres, mais j’en suis réellement à 110. Oui, ça avance!

Maintenant, c’est aussi la énième relecture de ma dark érotica après le passage de ma correctrice (qui coupe bien et qui me donne quelques fils à retordre). Avec un peu de chance, je devrais pouvoir le sortir cet été (juin ou juillet, mais ça reste encore à voir).

Et vous, votre cerveau? Il vous laisse prendre des vacances ou pas? Je peux louer le mien quelques semaines au besoin… 😉

 

Les projets en cours…

Les projets en cours…

Voici la semaine la plus occupée de l’année (dans ma vie), mais je viens quand même faire un petit coucou, car il est temps que je vienne vous parler de mes projets en cours.

Vous le savez, tout s’est joué avant avril chez moi: Contrat avec un salaud (version papier), Seulement toi (la version brochée est enfin arrivée en Europe à 10 euros) et Zoé (en 4 parties au format numérique) sont là. Pour le reste de 2017, je suis zen (ou presque), mais je travaille quand même sur le planning de 2018 pour lequel je vous reviendrai sous peu, mais autant l’annoncer tout de suite: il sera zen.

Cela étant dit, deux projets m’accaparent ces derniers temps: je vais bientôt terminer l’écriture de SOS Fantasmes (je me donne encore un peu de temps quand même) et j’ai démarré les préparatifs pour l’autopublication de ma dark erotica. Le texte est parti en correction, la couverture est (à peu près) prête, et donc: ça s’en vient. Je ne vous mentirai pas, je suis très excitée à l’idée de revenir en autopublication. Quant à la dark, je reviendrai vous en parler. J’espère que certains auront envie de la découvrir.

Pour le principe, petit extrait, mais vu la nature du texte, je ne peux jamais en mettre de trop gros. Cela dit, les quatre premiers chapitres non corrigés sont sur wattpad.

Nous n’aurons jamais de premier rendez-vous, Mia. Jamais je ne pourrai te faire la cour, t’emmener dans un restaurant, te séduire ou espérer que tu tombes amoureuse de moi… Tout ce que nous avons, toi et moi, ce sont ces quelques jours que j’ai décidé de te voler.

D’ici là, passez un joli mois de mai! Pour ma part, je me rattache à une toute petite chose qui arrive bientôt et que j’attends avec impatience: les vacances!

Le temps qui passe…

Le temps qui passe…

Chaque année, le printemps s’installe sans crier gare et celle-ci ne fait pas exception à la règle. Le boulot prend beaucoup de temps, la fatigue s’accumule, alors entre la morosité des nouvelles et le froid qui règne, on est souvent surpris quand le soleil pointe le bout de son nez. Oh! N’allons pas trop vite en besogne: le printemps est loin d’être là (surtout au Québec où la prochaine tempête de neige peut bien tomber en avril), mais quand même, c’est la saison où on sort un peu de sa torpeur et on se dit qu’il serait temps de se remettre au travail.

Techniquement, côté publication, tout est terminé pour l’année. Contrat avec un salaud est sorti, Seulement toi aussi (qui arrivera bientôt en France au prix incroyable de 10 euros pour la version brochée). On n’est qu’en mars et tout est déjà fini. Ou presque… il reste ma nouvelle, Le charme de l’interdit, à naître chez HQN à l’occasion du salon Livre Paris, mais elle est déjà hors de mon contrôle. Idem pour les 4 épisodes de Zoé qui arrivent en avril / mai. Tout est dans les mains de mes éditeurs. Je suis donc en vacances… ou presque.

Mon année 2017 en bref….

En vérité, pour la première fois depuis trois ans, il n’y a plus rien devant moi. J’ai coupé les obligations éditoriales pour pouvoir souffler un peu, pour renouer avec ce que j’aime vraiment: l’écriture. Et plus de façon prioritaire, donc… au ralenti. C’était ma résolution de 2017 et, jusqu’ici, je m’y tiens.

Quand même, je vous rassure, il y a des projets dans l’air. Beaucoup. Si le temps manque, l’inspiration ne m’abandonne pas pour autant. J’ai renvoyé des manuscrits, j’en ai gardé pour moi, j’ai revu et continué SOS Fantasmes (dont une trentaine de chapitres sont disponibles sur wattpad). En ce moment, je suis dans la relecture / réécriture de ma dark erotica que j’aimerais publier en autoédition plus tard dans l’année. Et vous savez quoi? Elle sera bien jolie!

Ne vous tuez pas les yeux à lire cette image, les quatre premiers chapitres sont actuellement en lecture libre sur wattpad.

Voilà donc pour les nouvelles. Oh, et il y a des débuts à lire dans la nouvelle rubrique Dans mes tiroirs, avec la progression de mes projets en cours. Malheureusement, peu de temps oblige, ça ne bouge pas vite!

Voilà décembre…

Voilà décembre…

Ceux qui suivent mon compte Facebook ont vu que j’avais mis la déco pour le mois de décembre. On en est (déjà?) là? Avec tous les concours qui défilent sur les réseaux sociaux, on ne peut pas s’y tromper. Noël est en approche. Et comme la neige tombe doucement pendant que j’écris ces lignes… on n’y coupera pas!

Pour ma part, j’ai du boulot par-dessus la tête, mais je ne vous laisserai pas en reste. Le papa Noël est passé au bureau après le salon du livre et je vous réserve quelques concours dont l’un qui débutera d’ici la fin de la semaine (quand j’aurai plus de cinq minutes de libre). Au menu, ces trois objets dédicacés dont celui du milieu qui vaut son pesant de cacahouètes (surtout avec la poste qui m’en fera baver). Mais après tout… c’est Noël…

concourssal

Pour ceux et celles qui perdent toujours au concours (rassurez-vous, j’en fais partie), je mettrai sur wattpad quelques chapitres d’un texte que j’aime beaucoup, mais qui n’est pas terminé (j’ai déjà 450 pages écrites quand même). J’irai au gré du vent (et du temps libre), plus vous ferez du bruit, plus j’alimenterai le lien. À vous de voir si vous voulez la suite.

En plus, niveau plateforme… je ne suis pas très fan. Désolée si ça ne rend pas bien.

Oh, et petite note au passage: attention, c’est chaud! Enfin… pas encore, mais bientôt… et il n’y a pas de catégorie érotique, donc, c’est dans roman d’amour… mais… voilà quoi 🙂 Le but est là, il suffit de cliquer l’image! Bonne lecture!

coverwattpad

Et sinon… bon mois de l’Avent (avec tous ces chocolats miam miam)

 

Mardi citation – semaine 27

Mardi citation – semaine 27

Cette semaine, je l’avoue, je n’ai pas trop d’inspiration, alors on repart aux pays des fantasmes…

Contre mes fesses, je sens qu’il se frotte la queue.

— On peut faire ça tout doucement, si tu veux. Et je peux éviter de labourer ton joli petit cul, si c’est ce qui t’inquiète.

Avant que je ne puisse répondre, sa main descend vers mes cuisses et relève lentement ma jupe. Et moi, comme une idiote, je reste là, à attendre la suite. Quand il glisse une main sous ma culotte, je sursaute et je force la note pour gronder :

— Marc, je viens de dire que…

Son pied cogne le mien et m’oblige à écarter les jambes. Ce que je fais sans réfléchir.

— On ne devrait pas… faire ça.

Quand ses doigts entrent en moi, je me mords la lèvre pour éviter de gémir.

— C’est ça, ouais…, raille-t-il. Et tu crois que ta chatte trouve aussi qu’on ne devrait pas faire ça ?

Je ne réponds pas. De toute façon, les mots s’échappent de ma tête quand il me touche ainsi. Je tangue vers l’avant, et mes mains glissent sur ma table de cuisine jusqu’à ce que je cède et me laisse choir sur le meuble, le sexe complètement offert à ces doigts experts.

On dirait que Marc cherche à me rendre folle le plus vite possible. Et j’avoue que je ne fais rien pour y couper court. Dans cette position ridicule, je me mets à gémir et je me tortille lorsqu’il enfonce ses doigts en moi, dans un bruit hautement désagréable. C’est rapide. Mon corps sursaute, puis je gueule alors que l’orgasme me happe. Je reste un moment à savourer le petit déluge qui s’échappe entre mes cuisses, puis je reprends contact avec la réalité lorsqu’il entreprend de libérer sa queue. Un peu lourdement, je tente de me redresser et de tourner la tête vers lui quand il jette :

— Recouche-toi. J’enfile juste une capote.

— Je ne veux pas que tu touches mon cul, annoncé-je.

Au lieu de me rassurer, il lâche sa braguette pour pouvoir me claquer rudement une fesse. Son geste me surprend et me choque.

— Hé ! protesté-je.

Une autre claque me fait sursauter, puis sa main pousse sur mon dos pour me forcer à reprendre ma position.

— Je gère la technique. Toi, écarte les cuisses.

Sara Agnès L.

SOS Fantasmes