J’aurais aimé terminer Un homme à tout faire avant la reprise du boulot, mais voilà… je n’y suis pas arrivée (d’autant qu’il me reste encore une vingtaine de chapitres à écrire). Il faudra donc prévoir un ralentissement pour la suite. Ralentissement qui a déjà commencé à s’opérer la semaine dernière et qui, j’espère, ne me fera pas abandonner le projet en cours de route. L’avantage de sortir une histoire aussi rapidement, c’est que j’y suis plongée jusqu’au cou et que je « ressens » encore les personnages, mais là… je dois décrocher, car mon boulot exige que je sois présente de corps et d’esprit (bah oui, quoi, il y a des boulots où on peut rêvasser, mais… pas le mien!)

Bref, à partir de maintenant, l’écriture va devoir entrer dans un grille horaire une peu serrée. Peut-être qu’elle suffira, mais peut-être pas. Au moins, je vous aurai prévenu! Désolée pour l’attente et tout le reste…

Dans tous les cas, à bientôt pour de bonnes nouvelles!