Tout d’abord, pardon pour mon silence prolongé sur ce blogue, mais surtout: d’avoir brusquement arrêté Un homme à tout faire. Surtout que l’histoire est juste là, dans ma tête. Le problème, c’est que 2014 est une année remplie en publications (pour moi autant que pour mon autre moi). De ce fait, j’ai eu un tas de corrections éditoriales à rendre dans un laps de temps très rapproché (soit quatre romans en deux mois), plus le boulot, la famille, la vie…

Mais voilà, mission accomplie (et je suis encore vivante, hourra!)

Après deux mois sans écrire, je l’avoue, je ne savais plus comment reprendre mon histoire. Je l’ai relue deux fois, mais l’écriture coinçait. Et il y a deux jours, une histoire m’est tombée dessus, comme ça, sans prévenir, alors que je prenais le métro. L’histoire complète. Avec la fin et tout. Comment refuser un tel cadeau? Incertaine de pouvoir retourner à l’écriture, j’ai ouvert un fichier word et j’ai laissé les mots couler. Et voilà, mon assistante particulière venait de démarrer (et en force!)

Comme toujours, je saute sans filet. Et je remercie à l’avance ceux qui me suivent dans cette aventure. J’ai encore quelques jours chargés qui m’attendent, mais bientôt, je serai en vacances et mon débit de publication sera probablement moins aléatoire.

Et sinon, la grande nouvelle que j’attendais avec impatience, et dont plusieurs avaient des échos: la sortie prochaine de L’Or et la Nuit, chez Milady, a été dévoilé. Il s’agit de ma romantica issue de Cherche jeune femme à domicile. Un texte retravaillé, avec quelques coupes et quelques ajouts, ainsi qu’une couverture que j’aime beaucoup (oui, oui, j’ai vu les variations autour de cette image, mais la mienne est la plus jolie!) Et même si le titre ne semble pas faire l’unanimité, sachez que je l’aime beaucoup et qu’il sera d’autant plus clair (et romantique) lorsque vous aurez lu la version finale.

Selon Amazon, la date de parution de ce titre est le 11 juin 2014. Pour cette raison, et pour deux autres dont je ne peux parler ici, je peux d’ores et déjà vous dire qu’il y aura du champagne au menu, ce jour-là. Promis, je trinquerai à la santé de mes lecteurs!

Ah et, tant que j’y suis… je songe à faire tirer des cartes dédicacées à l’effigie de cette jolie couverture. Et pas virtuelles, hein! Des vraies, en papier, avec mon écriture un peu gauche, dans une enveloppe avec un timbre. Bref, je vous en reparle bientôt!

Commentaires

commentaires