Je cherchais un extrait, mais quand j’ouvre Un homme à tout faire, je me retrouve à lire plutôt qu’à chercher. Soudain, il fait chaud. Enfin… à vous de voir…

— Regarde comme tu es belle, dit-il.

Je bifurque mon attention sur mon propre reflet. J’ai envie de rire devant son compliment. Mes cheveux sont éparpillés autour de mon visage dont le rouge est impressionnant, sans parler de mes yeux plein d’eau. Est-ce qu’il se moque de moi ? Subtilement, le bout de son doigt vient taquiner mon sexe. Voilà que ma bouche s’ouvre et que mon dos se tend vers l’arrière. Alors qu’il ne fait que m’effleurer, je suis déjà sur le point d’exploser ! M’abandonnant à ses gestes, je reste déçue, car sa main s’envole et vient me claquer de nouveau. Cette fois, c’est un cri qui s’envole, mais je ne suis déjà plus sûre qu’il contienne la moindre trace de douleur. Mes yeux se ferment et je me fais violence pour obéir à l’ordre de Jeff, forçant mes paupières à se relever. Je tombe nez à nez avec une fille qui me ressemble, mais qui n’est pas tout à fait moi. Un autre coup me pousse vers l’avant et je me cambre vers le haut pour gémir. Sa main est ferme, mais on dirait que ses coups font vibrer mon sexe qui attend désespérément d’être touché. Je voudrais serrer les cuisses. Je suis sûre que je perdrais la tête à la moindre petite pression sur mon clitoris.

— Tu veux que je m’arrête, Chloé ?

Sa question est un murmure et je le cherche d’un regard paniqué à travers le miroir.

— Oh… non !

Il sourit, me tape encore. Mes doigts se retiennent de plus en plus fort au meuble et je mords ma lèvre inférieure pour éviter de me mettre à râler. Faite qu’il me touche ! Je ne veux pas jouir comme ça ! Pourtant, deux coups plus bas, je ne tiens plus et mon sexe explose. Avant que je ne comprenne ce qui m’arrive, mes cuisses se serrent et mon corps se colle à la commode. Je me mets à jouir comme une folle, dans un cri qui n’en finit plus, puis ma tête retombe sur le meuble. Quand je réalise ce qui vient de se produire, je me redresse d’un trait et cherche le reflet de Jeffrey qui m’observe avec un air ravi.

— Dire que tu as raté tout ça.

Je ne réponds pas. Que m’importe de ne pas avoir assisté à la scène. Je l’ai senti. N’est-ce pas l’important ? Pourtant, je suis troublée. Je n’arrive pas à comprendre comment mon corps a pu jouir aussi fort sans qu’il ne touche mon sexe directement. Lentement, la main de Jeff se pose sur ma tête, puis ses doigts s’accrochent à mes cheveux, les tirent vers l’arrière pour me forcer à me cambrer. Dos contre lui, je l’observe pendant que son autre main empoigne mon sein droit, puis remonte en direction de mon visage.

— Regarde-toi.

Je déteste qu’il insiste de la sorte. Il n’y a rien à voir ! J’ai les yeux rouges, la bouche gonflée  et le sexe en feu. Je ressemble à une junkie en manque. Oui, c’est ça. En trois jours, le sexe était devenu une drogue et je ne pensais qu’à en avoir davantage.

Sara Agnès L.

Un homme à tout faire

Commentaires

commentaires