C’est mardi!

Cette semaine alors voir Zoé…

— Dure nuit ? me demande-t-il alors que je récupère ma tasse.

— Ouais. Philippe voulait que je dorme là-bas. Il a fallu que je me tape un taxi à cinq heures du mat.

— La prochaine fois, tu n’as qu’à prendre des vêtements de rechange.

Sa réplique est cinglante, assez pour que je comprenne qu’il est de mauvaise humeur, ce matin. Je lui envoie un regard inquisiteur :

— Serais-tu jaloux ?

— Jaloux ? Moi ? Laisse-moi rire ! J’ai mal dormi, c’est tout.

— Parce que je ne suis pas rentrée ?

— Parce que j’étais inquiet ! rugit-il. Je ne pouvais pas savoir que tu dormirais là-bas, moi ! J’ai failli téléphoner pour m’assurer que tout allait bien.  Tu aurais pu te faire attaquer ? Phil aurait pu perdre la tête et te frapper. Qu’est-ce que j’en sais, au fond ?

Je souris devant son visage sombre et paniqué, l’observe boire son café d’un geste rapide et nerveux, puis je me positionne devant lui, de l’autre côté du comptoir, le fixe avec un large sourire :

— Tu veux une pipe pour te détendre ? J’ai un petit dix minutes à te consacrer, si tu veux.

— Zoé ! Je ne suis pas de mauvaise humeur à cause de ça !

— À d’autres ! Avoir une envie pressante, je sais ce que c’est, tu te souviens ?

Il fait mine de me repousser d’un signe de la main, mais sa question résonne quand même :

— Je ne te comprends pas ! Et Philippe ? Si tu retournes avec lui, tu dois cesser de le tromper !

— Avec toi, ce n’est pas pareil ! C’est juste du sexe entre amis.

Je contourne le comptoir et cherche à ouvrir son peignoir. Il se défend, un peu mollement :

— Zo, ce n’est pas sérieux !

— Tu as fini de faire l’enfant ? Soit tu veux, soit tu ne veux pas, mais décide ! Je ne peux pas me permettre d’arriver en retard, ce matin.

Je recule d’un pas et je pose mes mains sur mes hanches pour lui signifier que je suis à bout de patience. Il prend un bon dix secondes avant d’ouvrir son peignoir, et je m’agenouille aussitôt sur le sol. Je n’ai pas une minute à perdre.

Sara Agnès L.

Roux et sexy

Commentaires

commentaires