Cette semaine, c’est boulot, boulot et boulot! Mais je veux bien partager un autre bout du projet qui m’anime ces derniers temps… mais un tout petit!

Pendant qu’elle glissa un poignet entre les serres de métal, je remarquai qu’elle frissonna. Était-ce de froid ?

— Un problème ? vérifiai-je en me postant près d’elle.

— Non, je… tu peux… fermer ?

J’emprisonnai son poignet droit en faisant glisser un bout de métal vers le bas et elle s’étendit à plat-ventre pendant que je contournais la table pour fermer la seconde menotte. Dès que le clic se fit entendre, elle avoua :

— Ça, c’est… très troublant.

— Les attaches ? demandai-je, incertain.

— Oui. Je sais que… qu’on l’a déjà fait, mais…

Elle chercha mon regard avant d’ajouter :

— On dirait que ça rend… les choses plus concrètes.

Un rire nerveux s’échappa de ses lèvres et elle poursuivit :

— Tu te rends compte que je suis… totalement à ta merci ?

Je souris et je caressai son visage du bout des doigts.

— Ta confiance m’honore Émeraude, mais n’oublie pas que tu peux tout arrêter. À n’importe quel moment.

Le souffle court, elle hocha la tête.

— Je sais.

Elle força la note pour retrouver un visage plus serein, puis fit mine de railler :

— Maintenant que je suis coincée, qu’est-ce que tu attends pour t’amuser ?

Sara Agnès L.

Rougeurs exquises