Résumé

Écrivain en deuil, Jack Linden n’est plus que l’ombre de lui-même depuis que sa femme et son fils sont décédés. Seuls, dans sa maison de campagne, avec sa bouteille et son chagrin, il attend que le temps passe en compagnie de l’alcool et de la télévision. Il est donc éberlué lorsque Lily, une soi-disant assistante, débarque chez lui pour l’aider à boucler son roman.

Mais qui est cette fille, surgit de nulle part, pour lui ordonner de changer de routine et d’écrire pendant qu’elle s’occupe de ranger sa vie en bordel ? Il n’en sait rien. Ce dont il est sûr, cependant, c’est qu’il n’a pas la moindre envie qu’elle s’installe chez lui, et surtout, il aurait préféré que son corps reste endormi devant cette jolie fille. N’est-il pas censé être en deuil ?

  • La Muse n’est plus disponible au format papier… désolée! Mais toujours accessible en numérique!

Les yeux planqués autre part, perdu dans mes pensées puériles, je reporte mon attention vers elle et ne tarde pas à comprendre que ses yeux sont rivés sur ce qui se passe dans mon pantalon. Quand elle remonte son regard vers moi, elle affiche une drôle de moue.

— Je ne pensais pas que vous parliez sérieusement pour la pipe.

— Je… c’est la fatigue. Et l’alcool. Et…

Elle me fait pivoter, puis me pousse jusqu’à ce que je tombe assis sur le canapé. Elle respire fort. En tous les cas, c’est la première fois que le bruit de sa respiration couvre l’imbécilité qui joue à la télévision.

— Ce n’est rien. Je suis là. Je m’occupe de tout, dit-elle en glissant ses mains de chaque côté de mes cuisses.

Je comprends un peu tardivement qu’elle tente de faire descendre mon bas de pantalon en tirant sur le vêtement. Je retrouve mes esprits et la jauge avec inquiétude :

— Qu’est-ce que… ?

— Chut. Fermez les yeux. Vous avez besoin de vous détendre.

Mon corps s’exécute, mais même en ayant les yeux fermés, je ne peux pas m’empêcher de parler comme un idiot :

— Je ne pense pas que… je ne peux pas…

Je sursaute et me tais quand des doigts s’enroulent autour de ma queue. Ce n’est pas l’érection du siècle, évidemment, mais la chaleur qui l’enveloppe lui redonne un peu plus de vigueur. Je laisse ma tête retomber vers l’arrière. Bon Dieu ! Je suis saoul ou alors je rêve, forcément ! Cette fille ne peut pas vraiment être là, à me toucher de la sorte !

Quand ma bouche s’ouvre, j’expire comme si j’avais retenu ma respiration pendant des heures. Cette fille me masturbe lentement. Plus lentement que je ne l’aurais fait moi-même, mais je m’en fous. Pendant qu’elle me branle, je ne pense à rien. Je n’ai même pas envie de boire.

Sara Agnès L.

La Muse

Très belle histoire. J’ai adoré !

Suzanne 55

C’est prenant, émouvant, voire envoûtant, tout en gardant le coté érotique qui fait la signature de cet auteur!
En un mot: magnifique!

Magalinette

Et quelle histoire ! On s’immerge totalement dans le récit. La plume de Sara Agnès L. est véritablement envoûtante. Je suis conquise.

Kesciana

j’ai dévoré ce livre, à chaque chapitre il m’en fallait un autre.

Fotofolies

Une romance érotique avec cette touche de poésie et de délicatesse romantique qu’on adore .

Un brin de lecture

J’ai passé un magnifique moment en compagnie de Jack et Lily.

Issa_

Une histoire d’amour magnifique, mais complexe…

Sara1996

Comme d’habitude Sara Agnès fait d’une histoire simple un trésor.

MiAngeMiDemon

Une fois le livre entre les mains, plus possible de le lâcher.

Saph

L’histoire est sublime et confronte les deux personnages à leurs propres démons.

Heeliona

Une romance érotique bien plus bouleversante que ce que j’avais pensé, une histoire sublime et pleine d’émotions !

Elo-Dit

Étonnant, surprenant et inattendue! Un livre qui restera dans ma mémoire.

Cam8ille