Résumé 

Quel est votre fantasme ?

Sur un coup de tête, Emma contacte SOS Fantasmes, une agence spécialisée dans l’organisation de scénarios érotiques. Alors qu’elle n’espérait qu’une nuit torride, elle se retrouve soudain au cœur de mises en scène terriblement sensuelles imaginées par Dan.

Mais comment une simple voix au bout du fil peut-elle lui donner envie de plonger corps et âmes dans tous ces fantasmes ? Et pourquoi Dan refuse-t-il de la rencontrer?

Et vous? Auriez-vous osé?

Service-presse – SOS Fantasmes

Si vous êtes intéressé(e) par un service-presse d’SOS Fantasmes, quelques points d’information avant de vous lancer.

Ce roman…

  • est long (113 chapitre – 735 pages);
  • contient énormément de scènes de sexe (je répète: énormément – mais celles qui me lisent, savent). D’ailleurs, celles-ci incluent quelques scénarios assez hard;
  • met de l’avant un trouple (couple à 3 / type MFM, mais il y a d’autres configurations dans l’histoire);
  • parle de différences et de fantasmes (évidemment);
  • pourrait contenir quelques coquilles finales – ne pas hésiter à les signaler 🙂 

Vu la taille du livre, je ne peux offrir que des SP numériques (désolée, mais autrement, je dois vendre un rein, car il est plus lourd qu’une brique + le papier n’est pas encore disponible), mais je ferai tirer un exemplaire papier parmi toutes les chroniqueuses du roman. En prime, je vous permets de faire un concours via vos pages / blogs respectifs pour faire gagner un exemplaire numérique de SOS Fantasmes dans vos réseaux respectifs.

Mes requêtes:

  • Que la chronique paraisse entre le 14 et le 23 février (c’est court, je sais, pardon!)
  • Que le concours (si vous en faites un) soit lancé en même temps que votre chronique (ça me paraît logique);
  • Si possible, rendre à César ce qui lui revient de droit (Willy Malbosc m’ayant fait cadeau de cette superbe image de couverture, si vous l’aimez, n’hésitez pas à le mentionner, ce serait top);
  • Éviter les spoils du roman (ça, c’est dur, mais j’y tiens – au besoin, on pourra en parler en privé);
  • Ne pas pirater l’e-book (ça paraît idiot, mais… hein. D’ailleurs, cette version n’est pas celle qui sera sur les plateformes de vente).

Et même si j’aime tout le monde, je ne choisirai qu’une dizaine de personnes (d’abord pour ne pas trop spammer les gens avec ma sortie, mais parce que je suis nulle pour gérer ce genre de choses – j’insiste: vraiment nulle). 

Si ça vous convient toujours, juste à remplir le petit formulaire suivant (soyez patient, il y a un délai avant que je reçoive le mail, vive la technologie), je vous répondrai dimanche soir (heure du Qc):

 * si vous avez déjà lu une version préliminaire de ce roman (ex: sur wattpad), prière de le spécifier dans les commentaires (ça ne vous pénalisera pas – promis – mais j’ai envie de savoir si les différences sont visibles à la relecture, merci!)

 * * SP déjà partis, mercI! * *

 

Merci!